1 0 3000 0 300 120 30 https://girleek.net 960 0
site-mobile-logo
site-logo

Licenciement de robots dans un hôtel au Japon

C’est une première mondiale, le premier hôtel entièrement tenu par des robots, le Henn-na au Japon, vient de licencier la moitié de ses 243 robots ! Non non vous ne rêvez pas, malgré les idées reçues, les robots ne sont […]

C’est une première mondiale, le premier hôtel entièrement tenu par des robots, le Henn-na au Japon, vient de licencier la moitié de ses 243 robots !

Non non vous ne rêvez pas, malgré les idées reçues, les robots ne sont pas si faciles à gérer. A cause de bugs à répétition, ce personnel d’un nouveau genre commençait à particulièrement agacer les clients de l’hôtel et surtout à faire baisser la productivité en augmentant le personnel humain obligé de passer derrière eux et/ou de les configurer.

En effet, le robot est capricieux.

Telle une diva, le robot n’aime pas l’eau et par conséquent ne fait fait le ménage. Et quant aux lits, même histoire, le robot ne sait pas bien les faire (tiens, tiens, c’est comme Jules, ça).

Le robot porteur de bagages, dont la seule raison d’être est d’amener les bagages des clients à la porte des chambres, peine à franchir le dénivelé de l’hôtel à cause de leur trop petites roulettes.

Et enfin, l’assistant vocal qui ressemble à une tulipe et qui est posé sur la table de nuit se déclenche de manière intempestive, en particulier la nuit sous les ronflements de Jules, en répétant d’une voix nasillarde : “«Désolé, je n’ai pas compris. Pourriez-vous répéter votre demande ?»

Malgré sa disponibilité 24h/24, son absence de revendication et de salaire, force est de constater que le robot n’est pas encore prêt à remplacer le personnel humain dans les hôtels.

JGK

Source : Libération
HIGH-TECH
Previous Post
Girleek in Virtual R...
Next Post
LA SAMSUNG WEEK
0 Comments
Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.