Parcours d’une jeune femme qui voulait devenir chef de projet en informatique

Lydia Alexandre, 31 ans et chef de projet dans une PME carolo, nous explique son parcours dans un monde d’hommes et nous explique comment elle a réussi à trouver sa voie et à réaliser son rêve dans le monde du développement informatique qui reste à ce jour très masculin.

Graduée en informatique de gestion, la passion de Lydia pour l’informatique lui vient de ses professeurs« J’ai eu de la chance d’avoir de supers professeurs qui ont réussi à me donner la passion de l’informatique et qui m’ont donné envie de continuer » explique Lydia. Fraîchement diplômée, Lydia décide alors de continuer sa formation en cours du soir « C’est dur de trouver du travail lorsque l’on sort de l’école. Nous sommes nombreuses à arriver sur le marché de l’emploi et pour sortir du lot j’ai choisi de me spécialiser en langage de programmation C++ ».

Et Lydia a eu raison de vouloir se démarquer car elle fut contactée par une agence de consultance qui lui offrit son premier job. « C’était pil poil ce que je recherchais! » explique Lydia. Malheureusement, ce fût de courte durée car après un an et demi de travail intense, l’entreprise fit faillite. S’en suivi alors une période de doute et de découragement pour Lydia qui ne retrouvait plus de travail « Je me disais que j’allais finir encodeuse à la mutuelle ! ».

Puis Lydia s’est ressaisie : « Je voulais faire quelque chose de ma vie et j’ai décidé de me fixer un objectif : devenir chef de projet. Mes professeurs disaient que c’était le summum dans notre métier d’informaticien, mais seul l’expérience nous permet de le devenir ». Son objectif en tête Lydia retrouve du travail en tant que développeuse PHP et après plusieurs formations complémentaires au Technofutur TIC de Gosselies, Lydia réalisa son rêve, devenir chef de projet. « Ce n’est pas facile tous les jours, par moment la pression est très forte et on doit fournir un travail intense « de mec qui assure » » explique Lydia qui rajoute « L’avantage d’être une femme est notre créativité est notre capacité à nous remettre en question en cas de problème ».

L’informatique reste dans l’imaginaire collectif un milieu d’hommes, mais Lydia nous montre qu’avec du travail, de la persévérance et un objectif en tête, on peut réaliser ses rêves.

JGK

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires sur “Parcours d’une jeune femme qui voulait devenir chef de projet en informatique”